top of page

Une vidéo décrivant ma motivation artistique

Ma démarche artistique se divise en deux aspects. Tout d’abord, j’exprime directement les événements du monde réel à travers des peintures, des collages et d’autres techniques artistiques. Mon objectif est d’explorer la nature humaine et les questions liées à la communauté en représentant les choix, les interactions, les conflits et les perplexités des êtres humains. J’aspire à susciter une réflexion profonde sur les choix, les prix, les émotions et les liens humains en dépeignant ces aspects de manière authentique.

Dans un deuxième aspect de ma pratique artistique, je crée un monde imaginaire avec mon pinceau, peuplé de créatures et de scènes étranges qui métaphorisent notre réalité. À travers ces métaphores, je cherche à transmettre ma vision et ma critique de la société actuelle. Ces créatures et scènes symbolisent différentes individualités, groupes, structures de pouvoir, formes de société ou autres phénomènes sociaux. En créant un monde distinct de la réalité, je souhaite représenter de manière plus directe la réflexion de la réalité dans mon monde intérieur. Mes créations visent à réfléchir sur la société et la nature humaine à travers l’art. En représentant

directement les interactions entre les individus et la société, et en créant un monde métaphorique, je souhaite susciter l’attention et la réflexion du public sur les problèmes humains et sociaux. Mon objectif est d’inciter les spectateurs à remettre en question et à réfléchir sur leur propre personne et sur la réalité, contribuant ainsi à l’amélioration de notre communauté.

Je valorise la pureté du langage de la peinture et je cherche à revenir à l’essence même de l’expression artistique pour atteindre une véritable liberté d’expression. Je valorise la concision et la clarté dans mon travail, cherchant à exprimer l’image de notre époque à travers des perspectives multiples et à compresser le récit. Chaque peinture que je réalise est comme une coupe, un fragment d’un tout plus vaste. En rassemblant ces différentes coupes, je crée des séries qui étudient un thème spécifique, renforçant ainsi la puissance de chaque oeuvre individuelle. J’agrandis l’image dans mes tableaux dans le but d’intensifier son impact. Cet agrandissement crée une distance par rapport à notre expérience quotidienne, permettant à la peinture de s’affirmer dans sa simplicité. Je recherche des images dures et puissantes, qui parlent d’elles-mêmes et servent de rempart face à la froide réalité.

 

La sincérité est la pierre angulaire de mon art. Je cherche à laisser transparaître cette sincérité dans mon travail, car je ne peux pas tricher en ce qui concerne ma propre personne et le monde extérieur, et je ne peux pas exprimer ce que je ne possède pas. Je souhaite que mes oeuvres, fruit de ma sincérité, soient ressenties par les autres. Je suis convaincu que la sincérité peut engendrer la bonté, et que seule la bonté peut produire la beauté. Ainsi, je choisis cette voie et me consacre à faire de chacune de mes oeuvres une peinture sincère.

— LU Hang

LU Hang, peintre rebelle

 

Né en 1987 d’un père qui a étudié à l'Académie centrale des beaux-arts, et d’une mère historienne de l’art, Lu Hang a donc baigné dès son plus jeune âge dans le milieu artistique. Il a décidé de suivre les traces de ses parents en s’inscrivant à l’école des arts décoratifs de Pékin avant d’aller étudier aux Beaux Arts de Sichuan. Après son arrivée en France en en 2013 il alla parfaire sa formation à l’école des Beaux Arts de Bourges. Il s’agit d'un jeune peintre qui commence sa carrière avec un bagage artistique et un savoir faire, chose très rare pour un artiste de sa génération. Voilà à la fois un avantage et un handicap car il va devoir se dégager des références et de la virtuosité acquise pour trouver sa propre voie.

Au départ il est influencé par le pop art, en particulier par Robert Rauschenberg, empruntant ses thèmes à la mythologie et à l’imagerie socialiste, tel Lénine haranguant la foule ou Khrouchtchev dans un champ de blé ou encore des jeunes pionniers au garde-à-vous ou un défilé militaire, dans un style graphique aux couleurs acidulées, jouant du contraste entre le réalisme des visages ou des postures et le flou, l’effacement, les coulures et les superpositions. Dès le début on trouve chez Lu Hang cette volonté de détournement du sujet, cette révolte ironique contre l’idéologie, la discipline et l’image de propagande.

Petit à petit, il va se détacher du réalisme de la pop culture pour adopter un style néo-expressionniste dans le sillage de Georg Baselitz et de Markus Luperz. Si le peintre conserve le goût des grands formats et des couleurs violentes et heurtées, le motif est simplifié, épuré, la forme devient plus synthétique, plus abstraite, plus rugueuse. Elle intervient sur un vaste plan coloré, parfois presque monochrome, telle cette tête humaine, à peine identifiable, qui surnage sur un large fleuve rouge. Le personnage est isolé, parfois tronqué, perçu en vision rapprochée, souvent en présence d'un animal, tels ces porcs destinés à l’abattoir ou ce lapin au laboratoire. Le chien, thème récurrent chez l’artiste vaut comme symbole  de la domestication et du dressage auquel l’être humain est lui aussi soumis.

Chacun de ses tableaux a une valeur symbolique mais la narration n’est plus descriptive et anecdotique mais allusive. Elle laisse au spectateur le soin de deviner ou plutôt d’interpréter librement le sens de l’œuvre. Il ne s’agit plus de détourner par l’ironie une image de propagande mais de stimuler la réflexion, l’imaginaire.

Le travail de Lu Hang n’est pas strictement politique mais a une portée universelle et utopique. L’espérance d’un monde et d’une société entièrement libre où toute forme d’asservissement que ce soit par l’idéologie, la religion, le travail ou la discipline aurait disparu, où l’homme pourrait s’épanouir par sa créativité, forger librement sa personnalité et mener sa vie sans entrave. 

-- Yves Kobry, critique d’art, membre de l’AICA 

2013 – 2016 : Ecole Nationale Supérieure d'Art de Bourges 

Diplôme National Supérieur d'Expression Plastique Mastère,

Bourges, France

2006 - 2010 : Ecole des Beaux-Arts du Si Chuan

Département de peinture à l’huile, 

Chong, Qing Chine

2021 Titre d'oeuvre : Paysage Artificiel n°1 Prix ICART

Espace Christian Peugeot, Paris, France
2020 Titre d' exposition : Le paysage artificiel ( Exposition personnelle )

Galerie Paris Horizon, Paris, France

2019 Titre d' exposition : Mythe, histoire et prophétie ( Exposition personnelle )

Galerie CROUS, Paris, France

artwork-5.jpg
bottom of page